VTT l'équitation est devenue un passe-temps extrêmement populaire ces dernières années. Cela peut être un excellent moyen de faire sortir les adolescents de la maison et de profiter de Mère Nature, mais ce sport rempli d'adrénaline n'est pas sans risques. Malheureusement, la conduite de VTT peut causer des blessures graves et parfois mortelles en cas de problème ou si le véhicule n'est pas correctement entretenu. 

La vérité est que même les conducteurs les plus expérimentés courent le risque de se blesser dès qu'ils se préparent à conduire leur VTT. Tout comme avec une voiture, quelles que soient vos capacités de conduite, les choses peuvent mal tourner. Selon Statistique Canada, 100 décès liés aux VTT surviennent en moyenne chaque année (la source).

Même si des accidents de VTT et des blessures de VTT connexes se produisent, cela ne devrait pas vous empêcher de rouler si c'est quelque chose qui vous intéresse et qui vous passionne. Bien qu'il y ait des risques, il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire pour les atténuer. Pour assurer votre sécurité, nous avons créé ce guide de sécurité VTT avec une liste des meilleures précautions de sécurité VTT.

 

Quels sont les risques liés à la conduite d'un VTT ?

Nous ne pouvons pas éviter le fait que des accidents de VTT se produisent. Comme dans tout dans la vie, les blessures sont parfois causées par une négligence ou un dysfonctionnement mécanique, mais ce sont les risques les plus courants liés à la conduite d'un VTT :

  • Erreur de pilote
  • Excès de vitesse
  • Mauvaises conditions météorologiques
  • Problèmes de véhicule

Erreur du pilote

L'erreur du conducteur est toujours un risque lorsqu'il s'agit de conduire un VTT. Une erreur de la part du conducteur peut provoquer un accident de diverses manières, depuis un manque de concentration momentané jusqu'à des facultés affaiblies dues à l'alcool ou à la drogue. Les erreurs fréquentes du conducteur comprennent le fait de ne pas porter l'équipement de sécurité approprié et de surestimer sa capacité à conduire un véhicule tout-terrain.

Excès de vitesse

Comme la conduite de VTT est un sport/passe-temps si rapide, il peut être tentant pour les conducteurs d'aller beaucoup trop vite pour le terrain sur lequel ils se trouvent. Si vous roulez à une vitesse dangereuse, vous vous rendez vulnérable à un accident car vous risquez davantage de perdre le contrôle du véhicule. De plus, il est plus difficile d'arrêter le véhicule si vous repérez un danger potentiel lorsque vous accélérez sur un terrain accidenté.

Mauvaises conditions météorologiques

Les mauvaises conditions météorologiques modifient considérablement les terrains. Même si vous allez parcourir un itinéraire que vous avez déjà parcouru, qu'il s'agisse d'un terrain accidenté ou aussi lisse que des routes goudronnées, si le temps est différent, votre véhicule se comportera différemment. Par exemple, la pluie peut sérieusement affecter de nombreuses pistes hors route en raison de l'excès de boue qu'elle peut causer, tandis que la neige et la glace deviennent dangereuses sur n'importe quelle surface.

Problèmes de véhicule

En plus des facteurs externes qui causent des accidents de VTT, il peut également y avoir des problèmes internes et des problèmes avec votre véhicule. Cela devient plus problématique avec l'âge de votre véhicule. Il est donc important de contrôler régulièrement votre véhicule et de lui donner mises à jour il pourrait avoir besoin.

Blessure physique

Il est important de bien comprendre la gravité des blessures qui peuvent survenir lors de la conduite d'un VTT. Voici quelques-unes des blessures les plus courantes en VTT :

  • Des coupures et des bleus
  • OS cassés
  • Blessures à la tête
  • Lésions de la moelle épinière
  • Traumatisme abdominal
  • Les commotions cérébrales
  • Une hémorragie interne
  • Traumatisme psychologique

11 meilleurs sentiers de VTT au Canada

 

Conseils de sécurité pour la conduite de VTT

Les risques sont évidents lorsqu'il s'agit de conduire des VTT, car leur centre de gravité élevé les rend vulnérables aux accidents. Heureusement, il existe de nombreuses techniques de prévention des accidents que vous pouvez mettre en œuvre pour rendre votre conduite en toute sécurité. Voici quelques-uns de nos conseils de sécurité pour éviter les accidents de VTT et minimiser les risques de blessures mortelles.

Porter un casque

La sécurité du casque est essentielle pour les conducteurs de VTT. Dans certains cas, il peut être difficile d'éviter les accidents en conduisant votre VTT, et le port du casque est la première étape pour réduire les dommages que vous pourriez subir. Si vous deviez vous écraser, le port d'un casque vous fournira une couche de protection supplémentaire. 

Votre tête est l'une des parties les plus vulnérables de votre corps, et si vous subissez un impact grave sur votre tête nue, cela peut être une blessure mortelle. Le port d'un casque lorsque vous conduisez un véhicule tout-terrain protège votre crâne contre les lésions cérébrales graves en cas de chute. Il suffit d'un seul mauvais tour pour mettre votre équipement de sécurité en marche, alors portez-le !

Porter d'autres équipements de sécurité

Bien que les casques soient sans doute l'une des pièces les plus importantes de équipement de protection, ce n'est pas la seule chose que vous devriez porter pour vous protéger. Quelque chose d'aussi simple que les vêtements que vous choisissez de porter lorsque vous conduisez votre VTT vous aidera à vous protéger contre les blessures, même s'il ne s'agit que de petites égratignures. Par exemple, porter des pantalons longs et des hauts à manches longues vous protégera des égratignures et des coupures qui pourraient survenir à cause de débris indésirables.

Vous devriez également envisager de porter des lunettes de protection et des bottines car ce sont des équipements de sécurité qui vous fourniront une couche supplémentaire de protection et de stabilité. Sans protection oculaire, des obstacles aussi simples que de la poussière pourraient pénétrer dans vos yeux et vous empêcher de bien voir le terrain accidenté. Sans chaussures appropriées, vous risquez de perdre pied. Il est donc important de porter un équipement de protection pour minimiser les risques d'accidents.

Suivez un cours de sécurité en VTT

Un cours de formation pratique sur la sécurité est probablement le meilleur moyen pour vous de bien saisir toutes les choses que vous devez faire lorsque vous conduisez votre VTT. Ils vous fournissent de multiples conseils de prévention des blessures. De la bonne pratique à adopter lors dérapage, ou comment prodiguer les premiers soins à quelqu'un d'autre, la formation à la sécurité a fait des sentiers routiers de VTT un endroit plus sûr.

Personnalisez votre VTT pour une fonctionnalité optimale

 

Quand ne pas conduire un VTT

Il y a des cas où vous ne devriez tout simplement pas conduire de véhicules tout-terrain. Vous ne devriez pas conduire un VTT dans les situations suivantes : 

  • Si vous avez moins de 16 ans
  • Si vous êtes sur des surfaces pavées
  • Par mauvais temps

Si vous avez moins de 16 ans

Aucune personne de moins de 16 ans ne devrait conduire un VTT puisque cela est interdit par la loi. Même si vous pensez que votre enfant est suffisamment mature et responsable pour gérer les exigences d'un VTT, ses capacités physiques ne sont pas suffisantes pour ce qui est nécessaire pour conduire un VTT. Si la machine bascule sur eux, ils n'auront peut-être pas la force de se déloger par en dessous.

Même les conducteurs de VTT adultes ont parfois du mal avec le physique nécessaire pour conduire un VTT. Si votre enfant a moins de 16 ans et s'intéresse aux VTT, nous vous recommandons de lui faire orienter sa passion vers la préparation à la conduite de VTT afin qu'il soit prêt le moment venu.

Sur les surfaces pavées

Les VTT ne sont pas des voitures, ils ne sont pas conçus pour rouler sur des routes pavées. Tu as plus de chance perdre le contrôle de votre véhicule sur une surface pavée qu'il n'y en a sur un terrain accidenté, vous devez donc rester à l'écart des surfaces pavées lorsque cela est possible.

Par mauvais temps

Le mauvais temps modifiera le terrain sur lequel vous conduisez et peut le rendre plus dangereux, surtout s'il y a des conditions météorologiques défavorables. Qu'il pleuve, qu'il neige ou qu'il fasse chaud, vous ne devriez vraiment pas rouler dans des conditions météorologiques extrêmes, car cela vous expose à des risques supplémentaires. Si le mauvais temps vous envahit alors que vous profitez déjà d'une balade, adaptez votre conduite aux circonstances et faites attention aux conducteurs de VTT qui pourraient avoir besoin de votre aide !

Quelle est la vraie différence entre les VTT et les UTV ?

16 mars 2022 — Éric St-Cyr